Accueil Actualités Goma : Des commerçantes saluent l’évacuation des déchets au quartier Mikeno

Goma : Des commerçantes saluent l’évacuation des déchets au quartier Mikeno

96
Crédit-photo : Luciana W.

Plusieurs vendeuses se trouvant dans le quartier MIKENO disent être contentes de l’évacuation des immondices après une semaine que les déchets commençaient à dégager tant d’odeur nauséabonde.

Une situation qui fait à ce que la population court un grand danger y compris de différentes maladies liées à la pollution du milieu.

Témoignages de certaines commerçantes :

  • « Ces saletés font mal au cœur vraiment parce qu’ici, c’est un endroit où il y a des aliments. Vraiment, qu’il fasse de leur mieux que l’Etat puisse les évacuer deux fois par semaine » ;
  • « Ça crée vraiment de l’embouteillage surtout dans l’environnement. Tu vois bien qu’on est à BIRERE. Chaque personne viendra avec ses déchets pour y déposer et là tu trouves que la route devient si petite. Lorsqu’un bus passe avec des déchets et les dépose devant la porte ; lorsque les gens de l’environnement passent devant votre porte, ferment directement parce qu’il trouve de la saleté et pour que la porte soit ouverte, il faut donner encore 50 mille franc » ;
  • « Qu’ils évacuent ça bien avant parce que même les habitants du quartier y jetent leurs déchets lorsqu’ils voient les déchets du marché en colis. Qu’on demande aussi aux boutiquiers de faire de contrôle pour toute personne qui vend ses marchandises devant sa porte » ;
  • « On vient d’enlever 3 bennes des immondices ici mais ça tient pas, ça fait à ce qu’on devient de plus en plus malades » ;
  • « Nous avons eu des fièvres typhoïde. D’autres personnes n’arrivent plus au travail suite à ces odeurs. Il y a tant des risques. Il faut régulièrement évacuer ces déchets pour nous permettre de bien chercher le petit pain pour nos familles ».

Selon le conducteur du véhicule d’évacuation de ces immondices, il est important que la population sache que cet endroit n’est pas une poubelle. Il s’agit d’un espace réservé aux commerçants

« Je suis chauffeur. Je travaille pour la mairie pour enlever les immondices. D’autres immondices ressortent du quartier. Pour les commerçants, on vient et on évacue juste 4 fois mais là, des personnes inciviques y jettent leurs déchets. Ce qui fait à ce que le lieu devient de plus en plus pollué ».

Luciana Watsongo

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait