Accueil Actualités Les défenseurs des droits fonciers menacés en Afrique « Déclaration »

Les défenseurs des droits fonciers menacés en Afrique « Déclaration »

100
landportal.org

Les défenseurs des droits fonciers en Afrique sont menacés. Ils plaident pour leur protection au même titre que d’autres défenseurs de droit de l’homme. En synergie avec d’autres collègues des pays africains, certains acteurs du droit foncier venus du Sénégal, du Cameroun  et ceux de la RDC en atelier de plaidoyer de deux jours ici à Goma, ont voulu porter leur voix à travers la presse ce jeudi.

Le point focal de l’Initiative des défenseurs des droits fonciers en Afrique, Maitre Faustin MUTSUKUMBE, précise que les cas sont les mêmes partout.

« Il y a un silence par rapport à une catégorie des défenseurs des droits humains. Notamment des défenseurs des droits fonciers et environnementaux. Ce sont des défenseurs qui dénoncent les cas de spoliation des terres des communautés locales, la corruption dans l’administration foncière, l’utilisation abusive des ressources foncières et ces défenseurs sont victimes d’abus de droit.

Ils sont trainés devant des cours et tribunaux et services administratifs. Tout simplement, il y a des personnes qui croient que l’on touche à leurs intérêts sensibles. Il n’y a pas de citoyens ordinaires qui se trouvent dans des cas d’accaparement des terres. Beaucoup plus sont des personnes hautement placées. Des politiques. Il y a eu plus de 185 cas d’assassinat des défenseurs des droits fonciers dans 16 pays en 2020. La plus part de cas c’est en RDC avec la tuerie de 21 éco-gardes dans le parc national des Virunga. »

Au cours de cette même occasion, le Cameroun et le Sénégal ont partagé leur expérience. C’est presque les mêmes difficultés partout.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait