Accueil Actualités Torturé, le président de la société civile, noyau de Hombo, est mort...

Torturé, le président de la société civile, noyau de Hombo, est mort à Walikale

76
Crédit photo : caid.cd

La société civile, coordination provinciale du Nord-Kivu exige au gouvernement provincial du Nord-Kivu de prendre en charge les orphelins et organiser des obsèques dignes à l’honneur du président de la société civile, noyau de HOMBO en territoire de WALIKALE.

Dans un communiqué rendu public mardi dernier, cette structure citoyenne déplore les conditions dans lesquelles KABRAL YOMBO est mort lundi dernier après avoir subi des tortures de la part des éléments de l’ordre. 

JOHN BANYENE, président de la société civile du Nord-Kivu revient sur cet incident du vendredi 29 octobre 2021 :

« Notre collègue a été invité dans une réunion par le chef de secteur de Bakano. Séance tenante, lorsque CABRAL fustigeait les barrières illégales érigés dans la zones pour faire payer des taxes illégales ; le chef de secteur, furieux, a ordonné aux militaires de le torturer. On l’a tabassé et on l’a fait tomber de l’étage.

Il a été amené à l’hôpital à Hombo. Ça n’a pas marché. C’est de là que on l’a transféré à Panzi où il est mort ce 31 octobre ».

Une délégation conjointe société-civile gouvernement provincial s’est déplacé pour Bukavu ce vendredi pour voir comment le corps sera rapatrié, indique nos sources.

Notons que depuis mai dernier, au moins trois acteurs de différents noyaux de la société civile ont été tués dans des circonstances non élucidées, ajoute le même communiqué.

Jérémie Kihambu

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait