Accueil Actualités Une équipe du mécanisme conjoint de vérification des frontières s’est rendue à...

Une équipe du mécanisme conjoint de vérification des frontières s’est rendue à Buhumba dans le Nyiragongo

132
Crédit-photo : radiookapi.net

Plusieurs citoyens du territoire de Nyiragongo disent beaucoup attendre des mesures qui seront prises l’égard du Rwanda.

Ces propos sont du président de la jeunesse de Nyiragongo après la descente d’une équipe du mécanisme conjoint de vérification des frontières à Buhumba ce jeudi 21 octobre. Objectif, mener des enquêtes sur la violation de la frontière entre la RDC et le Rwanda par l’armée rwandaise en début de cette semaine.

Pour Nzabayo Faustin, président de la jeunesse du territoire de Nyiragongo, la CIRGL doit prendre des sanctions qui s’imposent sur le RWANDA car en 2014, il y a eu encore incursion de l’armée rwandaise sur le sol congolais. Nous avons perdu 4 militaires et un jeune vaillant à la personne de MUHIMA Emmanuel ABAKI et jusqu’à présent, nous n’avons jamais retrouvé son corps.

C’est pourquoi, la CIRGL doit prendre des mesures qui s’imposent parce que si c’était la RDC qui a commis de telles exactions au Rwanda, ils allaient nous punir, ajoute-t-il.

« La CIRGL cette fois-ci doit jouer pleinement son rôle comme il faut. La fois passée, ils ont fait sortir un rapport contenant des recommandations mais des recommandations qui n’ont été respectées par les parties prenantes.

Et donc, il est grand temps à la CIRGL de prendre des mesures pour sanctionner le RWANDA. Une autre recommandation concerne le gouvernement congolais parce que le long de la frontière congolo-rwandaise, du côté RWANDA, il y a des militaires rwandais qui sécurisent la frontière mais du côté congolais, chez nous, il n’y a pas de militaires.

Il est grand temps pour le commandant de 34ème Région Militaire de déployer les militaires pour sécuriser notre frontière car ce n’est pas l’armée étrangère qui viendra sécuriser notre frontière », recommande Nzabayo Faustin.

Pour rappel, le lundi 18 octobre de cette année, l’armée rwandaise a fait incursion sur le sol congolais à Buhumba. Ce qui a été la base d’un échange de tirs pendant un moment au cours de cette journée.

Déodatte Bahati

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait