Accueil Actualités Grève des enseignants : Le gouvernement ne manque pas de l’argent pour...

Grève des enseignants : Le gouvernement ne manque pas de l’argent pour nous payer (FOSYNAT)

126
Des enseignants grévistes. C. P : congoforum.be

La Force Syndicale Nationale section du Nord-Kivu FOSYNAT en sigle dit ne pas être intimidée par la correspondance du ministère de l’EPST adressée aux PROVED, IPP et DIPROSEC.

Dans un message phonique, il est demandé d’envoyer des équipes de contrôle dans toutes les écoles afin de s’assurer de la Présence Physique de chaque enseignant.

Pour ce qui est des absents pendant cette période, il est demandé de les désaffecter dans les fiches de paie et les remplacer.

Face à ce message, BAHALA CHAMAVU Innocent président provinciale de la FOSYNAT Nord-Kivu dit être étonné de constater que le droit de la grève veut être étouffé pendant qu’il est légal. Ce syndicaliste dit qu’il campe sur leur décision.

« Pour que la gratuité soit matérielle dans la classe, cela est conditionné par une bonne condition de vie sociale que le gouvernement congolais doit octroyer à un enseignant.

Nous ne voyons pas une infraction d’un enseignant gréviste en moins que la constitution change dans ce pays, parce que dans un Etat de droit, on ne peut pas avoir des documents pareils pour intimider les grévistes.

Ainsi, nous disons par respect de notre constitution, étant les respectueux de textes, nous restons en grève sèche jusqu’à ce que le gouvernement congolais va répondre à nos revendications.

Je martèle de plus chers camarades enseignants surtout l’étendue du Nord-Kivu quelles que soient les menaces, restez chez vous. Le gouvernement ne manque pas de l’argent pour nous payer. Nous sommes une couche de la population et dont notre père est le gouvernement congolais. »

Signalons que les enseignants des écoles publiques restent toujours en grève depuis l’ouverture de l’année scolaire 2021-2022 jusqu’à ce que le Gouvernement congolais réponde à leurs préoccupations.

LUCIANA WATSONGO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait