Accueil Actualités Cendres volcaniques : Les experts de l’OVG appellent la population à ne...

Cendres volcaniques : Les experts de l’OVG appellent la population à ne pas exposer leurs aliments

147
Crédit-photo : la-croix.com

Plusieurs personnes qui préparent quoi grignoter le long des avenues au centre-ville de Goma continuent à exposer la nourriture en plein air, sans couverture voire à même le sol. Cela, malgré la cendre du volcan Nyiragongo, jugée nocive à la santé par des experts de l’OVG. Une cendre qui s’est encore déversée sur la ville et ses environs samedi dernier. 

Ces femmes qui font ce petit commerce, sont-elles au courant du danger que peut causer cette cendre ? Nous avons rencontré certaines d’entre elles sur l’axe Signers-Virunga, voici leurs réactions :

« Nous nous débrouillons pour que nous ayons la nourriture pour nos enfants. Plusieurs maladies peuvent surgir: le choléra, le corona. Autre conséquence c’est la poussière qui peut attaquer les aliments. 

Ce travail est aimé de tous. Tout le monde a envie d’avoir facilement une brochette. Nous travaillons dans le bar et Nganda. Mais là, les brochettes sont chères mais ici, c’est moins cher. 

Les clients nous disent de couvrir nos repas pour qu’ils achètent ; mais ils n’achètent même pas en disant qu’il y a crise monétaire ou que la poussière est déjà sur les aliments.

Il est vrai que la poussière est très grande. On peut tomber malade en manquant de l’eau pour laver nos aliments.

Nous laissons exposer la viande pour attirer les clients ; tant pis pour les maladies et si nous cachions la viande, les clients ne sauront pas ce qu’il y a. »

Rappelons, pour la cendre qui s’est déversée sur la ville samedi, l’Observatoire Volcanologique de Goma OVG parle d’un effondrement d’une partie de la croute du cratère du Nyiragongo observé ce jour-là. L’OVG demande à toute la population d’observer les règles d’hygiène en couvrant soigneusement les aliments ; de se réserver de l’utilisation de l’eau de pluie comme eau de boisson, conclut un communiqué rendu public le même jour par le directeur de ce service sensé surveiller le volcan.

J-Rostand VUSANGI

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait