Accueil Actualités La société civile alerte sur la persistance de l’insécurité à Beni malgré...

La société civile alerte sur la persistance de l’insécurité à Beni malgré l’Etat de siège

144
Crédit-photo : Reuters/Kenny Katombe

Des présumés ADF ont attaqué simultanément le village de Boga en province de l’Ituri et LUME voire BULONGO en territoire de Beni dans la nuit de dimanche à ce lundi. Le bilan serait lourd à en croire KASEREKA KASAIRYO, secrétaire de la société civile d’Oicha en territoire de Beni.

« Oui, on a reporté une double incursion à LUME et BULONGO. On n’a pas encore des données de LUME et à BULONGO on parle de 5 personnes tuées par les ADF. Deux femmes tuées sont de BOGO en province orientale. Là-bas, on a tué 5 personnes, plusieurs maisons incendiées, 4 véhicules incendiés et plusieurs personnes portées disparues. »

Face à cette situation, le député national Jean BAPTISTE KASAKWA dit être inquiet de la persistance des tueries dans cette partie du pays malgré l’instauration de l’état de siège. Il veut voir le premier ministre venir s’exprimer devant les élus du peuple.

« C’est scandaleux, c’est pourquoi je viens de rappeler la question orale avec débat que j’ai adressé au premier ministre depuis le 10. Il faut qu’on sache comment l’Etat de siège apporte des réponses aux défis qui ont toujours provoqué l’échec à des opérations militaires antérieurs.

Nous avons décrié le manque d’effectifs de militaires, des détournements de salaires, des rations, détournement des fonds alloués aux opérations. Nous avons décrié le fait qu’à partir de Kinshasa il y a toute une chaine obscure. Nous avons aussi décrié que par moment les FARDC changeaient des tenues et après quelques choses ces tenues se retrouvaient entre les mains des assaillants.

Nous voulons que le chef du gouvernement vient nous rassurer que l’état de siège va apporter une solution. »

Voulant avoir la version de l’armée sur cette situation, le porte-parole de l’armée dans les opérations Sokala 1 n’a pas pu répondre à nos appels.

Jérémie Kihambu

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait