Accueil Actualités Eruption: Le ministre de la recherche scientifique visé par une motion d’interpellation...

Eruption: Le ministre de la recherche scientifique visé par une motion d’interpellation (Kasekwa)

163
Crédit photo : kis24.info

Le député Jean-Baptiste Kasekwa vient d’initier une motion d’interpellation contre le ministre national de la recherche scientifique et innovation Technologique. Cela suite au manque d’alerte de la part de l’Observatoire Volcanologique de Goma lors de l’éruption du Volcan Nyiragongo le samedi 22 mai 2021.

Dans sa lettre adressée au bureau de l’Assemblée Nationale dont une copie est parvenue à votre radio ce vendredi, l’élu de Goma indique que la responsabilité première des dégâts enregistrés lors de la coulée de la lave revient au ministre car il était prévenu de la gestion et détournement au sein de l’OVG depuis bien longtemps mais il n’avait rien fait.

« On nous parle de 34 personnes décédées alors que si ces personnes étaient avisées, elles auraient échappées. Le bilan matériel est énorme.

Nous devons alors tirer toutes les responsabilités; depuis le ministère jusqu’au comité de gestion de l’OVG (l’ancien). J’ai appris que les agents avaient déjà porté plainte contre l’ancien comité.

Je voulais profiter de cette période de l’état de siège pour que ce dossier soit transféré à l’auditorat militaire pour que monsieur KACHO et tous ses collaborateurs disent ce qu’ils ont fait de tous les fonds qui ont été alloués.

Nous avons aussi appris qu’ici à Kinshasa, il y a une chaine de bandits qui ont affecté 351 agents fantômes à l’OVG et le comité de l’OVG qui était là était en trait d’envoyer environs 50 pourcent de l’enveloppe salariale à des bandits qui sont à Kinshasa.

Une enquête sérieuse doit être établie mais également le gouvernement doit être interpellé pour envisager des mécanismes de dédommagements de toutes ces populations victimes »,déplore Jean Baptiste Kasekwa.

Notons que le directeur scientifique de l’OVG, KASEREKA MAHINDA avait révélé sur la Radio Okapi et sur d’autres chaînes internationales que son service n’arrivait plus de surveiller le volcan Nyiragongo les 7 mois derniers faute de la coupure de financement. Une coupure de financement qui est intervenue de suite de la mégestion et de détournement de fonds, s’est indigné l’élu de Goma, Jean Baptiste Kasekwa.

Fiston Muhindo

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait