Accueil Actualités Gaz Mazuku à Goma : Un volcanologue alerte sur le danger d’acheter...

Gaz Mazuku à Goma : Un volcanologue alerte sur le danger d’acheter des parcelles au quartier Lac Vert sans l’avis des experts

417
Crédit-photo : revues.imist.ma

Le gaz Mazuku autrement CO2 présente un danger permanent pour les habitants du quartier Lac Vert.

Selon le volcanologue Mathieu Yalire au cours d’une vidéo réalisée dans le cadre de l’émission environnement notre vie, il faut chaque fois consulter les experts avant d’acheter une parcelle à Goma.

A en croire son expertise, l’absence de panneaux d’alerte sur la présence des poches de gaz dans notre région est l’une de cause de décès qui surviennent au quartier Lac Vert.

Des cas des décès dus à l’asphyxie par le gaz Mazuku sont couramment documentés depuis la croissance démographique dans le quartier Lac Vert.

«Nous avions placé des panneaux indicateurs en 2013 à tous les endroits où se trouvait le Mazuku. Cependant, avec la croissance démographique dans la région, les gens ont commencé à occuper ces zones où le gaz était présent.

En plus de cela, les habitants ont arraché ces panneaux indicateurs disant que ces panneaux réduisaient la valeur de leurs parcelles. Avec le Mazuku, un acheteur de la parcelle risque de l’acheter à bas prix parce qu’il y a des risques.

C’est ce qui a poussé que ces panneaux soient arrachés. D’autres panneaux n’étant pas remplacés, étaient devenus dans un état de vétusté. 

Actuellement, dans la zone, il n’y a plus de panneaux indicateurs du gaz », explique le volcanologue Mathieu Yalire.

Il sied de rappeler que ce lundi 24 mai 2021, le corps d’un enfant de près de 7 ans a été découvert dans une zone à forte concentration du dioxyde de carbone au quartier Lac Vert. Un décès enregistré au lendemain de l’éruption volcanique, nous a signifié le chef du quartier Lac vert Dedesi Mitima.

Lire aussi : Le Dioxyde de Carbone CO2 fait des morts à Goma

Une vidéo de Daniel Makasi réalisée dans le cadre du projet RD2C-ePOP

Daniel Makasi  

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait