Accueil Actualités Covid-19 : Des mesures barrières bafouées dans des boîtes de nuit à...

Covid-19 : Des mesures barrières bafouées dans des boîtes de nuit à Goma

475
Crédit-photo : jeuneafrique.com

Des bars et des boîtes de nuit font le plein malgré le coronavirus. Dans la province du Nord-Kivu à l’est de la République démocratique du Congo RDC, l’heure du couvre-feu est repoussée d’une heure. Au lieu de 21H00, désormais, les activités peuvent se poursuivre jusqu’à 22H heures. Ce recadrage de l’heure du couvre-feu a modifié les habitudes de ceux qui fréquentent les boîtes de nuit.

Un mois après le réajustement de l’heure par le président de la République, ce 14 mai, la Radio Tayna a diffusé un reportage sur l’état de lieu de respect des mesures barrières dans les bars et boîtes de nuit.

Malgré l’insistance du président de la république sur l’observation des mesures de lutte contre Covid-19 dans ces lieux publics, le relâchement est visible.

Reportage :

Il est 19heures. Ici, nous sommes dans un Night-club en ville de Goma et que nous taisons intentionnellement le nom et l’adresse. Nous accédons comme tout le monde qui vient se divertir.

Comme toujours, certains clients sont assis en bougeant la tête au rythme de la musique sélectionnée par le DJ du jour. Les autres sont sur la piste. Ils dansent et s’embrassent comme si les mesures barrières ne sont pas obligatoires avec la distanciation sociale.

21 heures sonne. C’est maintenant que nombreux se rappellent que le couvre-feu a été reporté à 22 heures. Mais ils sont visiblement coincés car l’ambiance ne va pas tarder.

« Cette décision ne nous permet pas de bien nous divertir, surtout nous qui travaillons la journée. Surtout le week-end nous sommes comme si nous sommes sous pression.  Il y a de boîtes où le gérant peut vous enfermer la dedans pour ne pas être vu par la police. Mais ce n’est pas toutes les boites qui font ça. Nous aimerions qu’on nous laisse aller même jusqu’à 2 heures de divertissement », déplore un client.

Nous changeons de boîte. Direction dans une terrasse située à quelques mètres de la boîte de nuit visitée.

Ici, on dirait que les clients ne sont pas concernés par les mesures barrières moins le temps de couvre-feu. Pour eux, l’ambiance ira jusqu’au petit matin.

« Je suis sorti dans la boîte à 4 heures. Je buvais sans être inquiété. Je dansais avec des amis. Nous étions nombreux. Nous avons bien chauffé la piste. Je ne veux pas citer le nom de la boite pour ne pas les accuser. Mais j’ai été témoin et client qui a vécu ça. Personne ne nous a inquiétés moins la police, parce que cette dernière était en passage », nous confie un autre client.

Notons que le président avait repoussé le couvre-feu à 22 heures parce que la courbe de contamination du coronavirus avait baissé. Le chef de l’Etat avait annulé le couvre-feu dans les provinces non touchées par la pandémie.

Le Nord-Kivu étant une de provinces touchées par la Covid-19, les circulations sont interdites à partir de 22 heures si on se referait à la décision du président Felix Tshisekedi prise en avril dernier.

Reportage sur respect des mesures barrières dans les boîtes de nuit

Fiston Muhindo

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait