Accueil Actualités 1 personne meurt lors d’une altercation entre policiers et manifestants à Beni

1 personne meurt lors d’une altercation entre policiers et manifestants à Beni

150
Crédit-photo : mediacongo.net

Une personne a été tuée par balle, quatre autres grièvement blessées ce mercredi matin lors d’une altercation entre les éléments de l’ordre et certains jeunes dans la cité frontalière de Kasindi territoire de Beni.

Pour cause, certains militants de différents mouvements citoyens ont refusé l’entrée sur le sol congolais des véhicules de la Monusco en provenance de la Tanzanie à partir de la douane.

« Il y a plusieurs jeunes qui sont descendus dans la rue principalement sur la Route Nationale N°4. Ils ont barricadé les routes en brûlant des pneus.

Le carré douanier de KASINDI est siégé par les jeunes. La police et l’armée sont débordées. Il y a de vives tensions qui s’observent au sein de la cité. Pas de mouvements de véhicules. Les élèves et écoliers viennent de rebrousser les chemins de l’école.

Il n’y a pas d’activités socio-économiques. Il n’y a pas de trafic au niveau de la douane. Ces jeunes réclament le départ de la MONUSCO.

Ce qui a alimenté ces vives tensions ce matin, il y avait des véhicules de la MONUSCO qui provenaient de la TANZANIE pour traverser KASINDI jusqu’à BENI. Ils ont été vus par ces jeunes qui ont refusés à ce que ces véhicules ne foulent le sol congolais. Sinon, ils seront brûlés.

Le fonctionnaire délégué a ordonné que ces véhicules restent dans la partie neutre entre le CONGO et l’OUGANDA.

Ces jeunes sont des mouvements citoyens et groupes de pressions. Il y a parmi eux ceux de la LUCHA, VERANDA MUTSANGA, les INDIGNES, TOLEMBI NA MBOKA CONGO », rapporte PAUL ZAIDI journaliste depuis Kasindi.

Les blessés poursuivent de soin dans une structure sanitaire de la place. Une information confirmée par le fonctionnaire délégué du gouverneur à Kasindi.

Selon dernières nouvelles qui nous parviennent, les deux véhicules neufs de la Monusco sont arrivés à Beni escortés par les éléments de la police.

Notons que depuis quelques jours, les militants des mouvements citoyens ont lancé une campagne demandant à la Monusco de quitter cette zone pour inefficacité de protéger les civils.

Natasha Sekeraviti

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait