Accueil Actualités Grève des enseignants des écoles protestants de la CEBCE déclenchée depuis ce...

Grève des enseignants des écoles protestants de la CEBCE déclenchée depuis ce mercredi à Goma

140
Des enseignants grévistes. C. P : congoforum.be

Les enseignants des écoles conventionnées protestantes de la CEBCE ville de Goma viennent de déclencher un mouvement de grève dès ce mercredi 24 MARS. Ils disent non aux 31 % de retenue sur salaire à la coordination.

Dans une lettre datant de ce mardi 23 mars, et copies réservées aux autorités compétentes, ces chevaliers de la craie réunis au sein de la Force Syndicale National FOSYNAT croient que le coordonnateur des écoles conventionnées protestantes de la CEBCE veut simplement s’enrichir de leur dos.

« Avec nos calculs, nous trouvons que la coordination avaient caché certaines écoles à la hiérarchie. Et en application de cette loi, le coordonnateur aura chaque mois 9 135,125 dollars.

Les enseignent refusent de donner 31 % de leur salaire.

Nous comme syndicat, nous demandons au coordonnateur de laisser les enseignants travailler comme dans d’autres écoles parce que la ministre avait dit aux coordonnateurs de ne pas demander cet argent quand elle avait su que d’autres écoles étaient cachées.

Il faut que le ministère nous fixe quand à ce. Mais le coordonnateur contourne en demandant l’argent sous coulisse », expliqueINNOCENT SHAMAVU, président de la FOSYNAT.

Nos efforts pour avoir le coordonnateur des écoles conventionnées protestantes de la CEBCE n’ont pas payé.

Le président du syndicat des enseignants des écoles conventionnées protestantes dit être au courant de cette situation.

Pour Patient RAFIKI, le 31 % de salaire retenu à la source va alimenter la caisse de péréquation pour les nouvelles unités.

Notons qu’en ville, la CEBCE a plus de 15 écoles notamment Institut MAENDELEO, Lycée KIMBILIYO. La grève pendra fin après qu’une solution durable soit trouvée, ajoute un de syndicalistes.

Anne-Marie Balimwatcha

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait