Accueil Actualités Covid-19 : Des voyageurs Goma-Butembo boudent les mesures barrières (Constat)

Covid-19 : Des voyageurs Goma-Butembo boudent les mesures barrières (Constat)

243
Crédit-photo : radiookapi.net

Le respect mesures barrières contre le coronavirus est bafoué dans certains parkings en ville de Goma. C’est le cas du parking Bon voyage KIHISI où nous nous sommes rendus pour le constat.  

Reportage

Le matin, mouvement comme d’habitude ici au parking KIHISI. Femmes, hommes et enfants cherchent un engin qui pourra les conduire à leur destination.

A part les bus ou les FUSO, nous y trouvons aussi des motos pour ceux qui se dirigent dans les milieux un peu proches.

Vu cette ambiance, les petits commerçant s’y invitent.

Malheureusement, c’est un moindre nombre qui porte leur masque et la majorité d’entre eux le porte mal. Ça veut dire, le porter sur le manteau.

La distanciation sociale n’est respectée dans les bus en transport en commun. Des faits qui inquiètent ce vendeur des cartes prépayées à cet endroit.

« Ils ne portent pas les masques, ils ne respectent pas la distanciation sociale. Ils se comportent comme ils veulent. Les autorités aussi ne réagissent pas, moins nous dire des directives à suivre. », déplore un commerçant.

Des voyageurs et les chauffeurs n’ont pas voulu faire de commentaires mais un motard indique que certaines mesures ont impacté sur leur gagne-pain. Il parle de la distanciation sociale qui a fait qu’on leur interdise de porter deux personnes sur une moto.

« Quand nous transportons deux personnes, c’est à ce moment-là que nous gagnons. Mais aujourd’hui, nous transportons une seule personne et les militaires nous rançonnent en route. Mes clients portent les masques mais parfois ça nous embête. Qu’on nous laisse transporter deux personnes en condition qu’elles portent les masques. »

Au niveau de ce parking, c’est seulement à deux endroits qu’on vend des masques cousus.

Nous avons approché un de vendeurs des masques. Ce jeune garçon ne croit plus à cette activité car les acheteurs sont moins nombreux.

« J’ai commencé à vendre ces masques depuis longtemps. Aujourd’hui, ce sont les passants et quelques fois les motards qui achètent mais pas les voyageurs. Et par jour, je vends au moins trois masques. »

Réagissant hors micro, le responsable du dit parking a indiqué qu’il a des difficultés d’imposer l’application des mesures barrières à cet endroit pour plusieurs raisons. Tout d’abord parce que plusieurs ne croient pas à l’existence de ce virus.

Deuxièmement, parce que l’Etat aussi n’est plus rigoureux pour imposer ces mesures comme lors de la première vague. Et en troisième position, c’est parce que la population ne pouvait pas être en mesure de payer puisqu’auparavant on limitait le nombre des passagers dans un bus.

C’est pour ces raisons que la vie est normale à cet endroit avec plus de risque de se faire contaminer du Covid-19.

Fiston Muhindo

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait