Accueil Actualités Meurtre d’un habitant à Lubero, la population descend dans la rue

Meurtre d’un habitant à Lubero, la population descend dans la rue

158
Crédit photo : infocongo.net

Plusieurs couches de la population de Lubero, chef-lieu du territoire portant le même nom  sont descendues dans la rue ce lundi matin.

La marche pacifique avait pour objectif de réclamer que justice soit faite dans le dossier de meurtre d’un habitant de Lubero assassiné par un militaire FARDC samedi dernier avant midi pour avoir refusé de se livrer à un travail forcé dans l’abattage illégal d’arbre sur le tronçon Lubero Kasugho.

Un mémorandum adressé au gouverneur a été déposé au bureau de l’administrateur du territoire de Lubero quant à ce.

KAKULE MADIRISHA coordonnateur de l’asbl « Sauveur de la paix et l’environnement de la RDC » a été joint au téléphone par votre radio depuis Lubero.

« Il y a plusieurs centaines des habitants qui sont au bureau de l’administrateur du territoire de Lubero y compris des associations de la société civile, des prêtres, des responsables des structures parce qu’on est indigné.

Il y a un militaire qui a assassiné monsieur JEANO MUMBERE SHABIGHA et cela parce que le procureur et le chef de l’environnement du territoire de Lubero trempent dans la coupe des arbres sur le tronçon de Lubero Kasugho. Et ce sont les militaires qui sont superviseurs de ces travaux puisqu’on leur donne les branches pour qu’ils en fassent de la braise.

Et maintenant, il y’a une tracasserie militaire sans nom par rapport  à ces travaux de fabrication de la braise, quand vous refusez on vous tue. Nous venons d’adresser un mémorandum au gouverneur et l’administrateur l’a reçus, nous l’avons dit qu’il y’aura d’enterrement tant qu’il y’aura pas audience foraine ici à lubero pour qu’il y’ait lumière sur ce dossier. »

Information confirmé par l’administrateur du territoire de Lubero, NYEMBO WA NYEMBO CHARLES qui ajoute qu’une réunion a été tenue pour régler la situation.

Pour rappel, samedi, un militaire bien connu dans le milieu au nom de DALWING avec ses activités de production de la braise en abattant illégalement les arbres sur l’axe Lubero centre – Kasugho a tiré à bout portant un paysan de 45 ans qui amenait ses mortiers au marché à Kasugho.

Natasha Sekeraviti

Lire aussi : Lubero : De fortes pluies endommagent les cultures

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait