Accueil Actualités Les habitants de Vision 2020 Buhene sortent de leur silence face aux...

Les habitants de Vision 2020 Buhene sortent de leur silence face aux eaux stagnantes dans cette partie

380
Crédit-photo : environews-rdc.org

La population du village Ngangi 1 plaide auprès des autorités provinciales pour la réhabilitation de la route Majengo-Buhene entre l’église CBCA Ngangi  vision 20 20 près de l’église Ngangi 3 dans le territoire de Nyiragongo.

Dans un mémorandum adressé au directeur provincial de l’Office de Voirie et de Drainage OVD, dont une copie nous est parvenue ce mercredi, ces habitants retracent les conséquences qu’engendre l’eau qui stagne à ce lieu après la pluie.

KAMBALE KIVUKIRO, un de signataires explique :

« Il y a problème d’eau de ruissèlement faute de canalisation. Cela conduit à la stagnation des eaux que nous appelons communément eaux stagnantes.

Alors, ce problème est à la base de beaucoup de dégâts qui endommagent des parcelles. Il y a certaines familles qui ont déjà abandonnées leurs parcelles à cause du débordement de ces eaux de ruissellement qui ne cessent de gagner de l’espace.

Ces eaux viennent principalement de Kibati. Faute de canalisation, elles viennent stagner au niveau de vision 20 20. Et quand il pleut, cela cause des embouteillages. Les conducteurs des motos et véhicules en force de chercher le passage font des accidents.

Aux autorités provinciales, nous demandons la réhabilitation de ce tronçon en urgence et accompagner les gens qui ont fuis leurs ménages et qui sont maintenant locataires. Que l’Etat les aide à reconstruire les maisons déjà endommagées. »

Contacté, le Directeur Provincial de l’OVD dit être au courant de la situation de cette route.

NZONGO EKOMBO Victor précise qu’un devis a déjà été présenté à l’autorité provinciale quant à ce.

Il a été joint par votre radio. Il dit ce qui suit :

« Nous attendons qu’on mette les moyens à notre disposition pour qu’on intervienne. Il s’agit des deux devis notamment : le croisement avenue CCLK non loin du marché Kituku là où il y a stagnation d’eau au Rond-point Kituku et le tronçon Majengo-Buhene.

A notre niveau, nous avons déjà fait notre travail. Nous n’attendons que les autorités. »

Natasha Sekeraviti

Lire aussi : Katoyi : Les jeunes se lancent dans la réhabilitation des avenues impraticables

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait