Accueil Actualités Le gouverneur du Nord-Kivu va discuter ce samedi sur son sort

Le gouverneur du Nord-Kivu va discuter ce samedi sur son sort

178
Gouverneur Carly Nzanzu au cours d'un point de presse. C.P : jambordc.info

La motion de défiance déposée ce mercredi au bureau de l’assemblée provinciale contre le gouverneur de province vient d’être transmise ce jeudi à l’exécutif provincial.

Qu’est ce qui va suivre et quels sont les enjeux autour d’action parlementaire qui vise le départ du gouvernement Carly KASIVITA ?
Selon l’article 200 du règlement d’ordre intérieur de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, le dépôt d’une motion de censure ou de défiance est constaté par la remise de ses signataires.
Là c’est clair car le document déposé porte le nom de l’honorable SAASITA comme initiateur. Cette motion contre le gouvernement provincial est jugée recevable si elle est signée par au moins un quart au moins des membres de l’assemblée provinciale.
Ce qui a été fait.
12 députés, majoritairement anciens opposants avant l’avènement de l’Union Sacrée pour la Nation ont signé ce document qui accuse le gouverneur de mauvaise gestion de la province.
Mais déjà un faux document attestant qu’un de députés signataires n’était pas sur la liste a été si vite démenti par le G12. C’est-à-dire que jusque-là, la procédure est respectée.
Selon des sources proches de l’assemblée provinciale du Nord-Kivu, le document  est déjà transmis à l’exécutif provincial. Et donc, les 48 heures tombent ce samedi 19 décembre.
La loi précise que la motion doit être débattue en plénière. Si elle est rejetée, les initiateurs ne doivent plus introduire la même requête au cours de la même session parlementaire et il n’y a pas de recours.
Et dans la programmation des matières du jeudi 17 au mardi 22 décembre, le bureau de l’assemblée provinciale confirme le débat sur la motion défiance contre le gouverneur le samedi. C’est ici que l’on saura si le gouverneur partira ou non.
Le gouverneur devant les élus du peuple
Le gouverneur sera devant les députés provinciaux ce samedi pour connaitre son sort. C’est-à-dire s’il est déchu ou non après avoir présenté ses moyens de défense. Mais déjà les réactions fusent de  partout.
A part la communication officielle du cabinet du gouverneur de province ce mercredi qui faisait entendre que Carly KASIVITA est déjà dans l’Union Sacrée pour la Nation, sa cellule de communication vient aussi de réagir.
SERGE FARINI, son coordonnateur parle d’un acharnement politique de ceux-là qui accuse son chef de gérer la province loin de la vision du chef de l’Etat.
Le MLC de Jean-Pierre Bemba soutient le départ de Carly Kasivita
Par contre, le MLC, parti cher à Jean-Pierre Bemba en province soutient à 100  pourcent cette motion. SERGE MBALA pense qu’il est temps pour que le gouverneur rende tablier.

Jérémie Kihambu

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait