Accueil Actualités Economie : Le coronavirus a frappé le prix du pétrole

Economie : Le coronavirus a frappé le prix du pétrole

195
Crédit photo : energies-media.com

Le coronavirus a lourdement affecté le prix du pétrole.D’un côté, les exploitants pétroliers veulent que les gouvernements réduisent les taxes et impôts. Pendant que d’un autre côté, les pays producteurs du pétrole cherchent à sauver leurs économies perturbées par la pandémie du coronavirus.

Dans une publication au mois d’octobre 2020 intitulée : Fiscalité pétrolière et gazière pendant et après la pandémie: risques de nivellement précipité par le bas publiée par l’ONG internationale Natural Resource Governance Institute NRGI, il est noté qu’au début de cette année, alors que le monde entier tentait de réagir face à la pandémie de coronavirus, la demande de pétrole s’est brutalement effondrée.

Dans le même temps, l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole OPEP et la Russie n’ont pas pu s’accorder sur une réduction coordonnée de l’approvisionnement.

En conséquence, le prix du baril de pétrole Brent a chuté, de 60 USD en décembre 2019 à 20 USD en avril 2020. Vers la fin du mois d’octobre 2020, le prix du baril est arrivé à 43 USD. 

Si les prix restent bas, et si les dirigeants pétroliers pensent que cette tendance à la baisse se maintiendra, il se peut que les compagnies fassent pression sur les gouvernements pour qu’ils réduisent les taxes et d’autres réglementations grevant onéreusement leurs finances.

Les versements en taxes et impôts entraînent souvent des charges lourdes pour les entreprises, de sorte que les États pourraient être contraints de les réduire afin de garantir la viabilité des projets.

Daniel Makasi

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait