Accueil Actualités GOMA : Une fillette de 3 ans a échappé à un viol

GOMA : Une fillette de 3 ans a échappé à un viol

288
Droits d'auteur : ©Tinnakorn - stock.adobe.com

Une fillette de 3 ans a échappé  de justesse à un viol d’un homme d’une quarantaine révolue ce samedi vers 13 heures au quartier Mabanga-Sud sur avenue Mokoto. Le fait a eu lieu à quelques mètres de chez Patrick  un tradi-praticien connu au marché TMK.

C’est grâce à la mère de la victime que celle-ci a été sauvée. Sa mère était dans la chambre en train de s’habiller après sa douce. C’est à ce moment qu’elle a entendu une discussion entre sa fille et ce malfrat qui lui proposait un montant de 100fc.

La mère de cette jeune fille témoignage ici donné au micro de MUNGUIKO THIERRY Horneyssie :

« Moi, j’étais dans ma chambre après avoir fait ma douche. J’étais en train de faire téter mon enfant de deux mois pendant que les enfants étaient en train de jouer en dehors de l’enclos. Il y avait un papa derrière ma chambre entrain de lessiver pour les voisions. D’un coup, j’ai été surprise d’écouter une discussion de ce papa et l’enfant pour qu’il lui donne 100fc.

Il faisait la discussion avec l’enfant. Il s’était déjà déshabillé et était en train de montrer son corps à l’enfant et il l’avait déjà mis sur son ventre selon l’enfant. Parce que son cache-cœur était déjà chiffonné.

Je l’ai vu à travers la fenêtre là. Je suis sorti pour lui jeter de pierre. Je me suis dit que je ne pouvais pas me rendre justice pendant que je suis avec les gens à la maison. J’ai appelé mon bailleur et ma sœur. J’ai fait entrer mon bailleur jusque dans ma chambre. Il dit attend. Puis, je l’ai suivi derrière la maison, je l’ai bloqué, mais il n’avait encore rien fait. »   

Le coupable a reconnu le fait, toutefois il dit ne pas comprendre comment il est arrivé jusque-là. Il explique :

« OUI, l’enfant était à côté de moi en train de jouer et cueillir les herbes avec son collègue puis j’ai été bouleversé. J’étais en train de me soulager puis je l’ai vu en train de passer. J’ai causé avec elle c’est vrai. C’est Satan qui voulait me tromper.

Je voulais le faire mais j’étais encore en train de causer avec elle. C’est à ce moment-là que sa maman a surgit. Mais c’est Satan qui voulait me conduire au viol. J’ai deux enfants et ma femme est enceinte. Elle a deux mois pour accoucher. Je ne sais pas ce qui m’est arrivé, mon vieux. »    

De son côté, Joseph IKANDO SAWENGA, chef du quartier Mabanga-Sud demande  à la population de sa juridiction d’être prudente pendant ce temps de la Covid-19 et dénoncer devant la justice.

MUNGUIKO THIERRY Horneyssie

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait