Accueil Actualités Un bras de fer FCC-CACH autour de la nomination des officiers militaires

Un bras de fer FCC-CACH autour de la nomination des officiers militaires

272
Crédit photo : congopolitis.net

Nominations et permutations au sein de l’armée et de l’appareil judiciaire, le premier ministre SYLVESTRE ILUNGA ILUNKAMBA affirme n’avoir pas été tenu informé des ordonnances du chef de l’état lues à la télévision nationale vendredi dernier 17 juillet.

Dans une déclaration faite ce mardi devant la presse kinoise, son porte-parole revient sur quelques irrégularités évoqués par le premier ministre dans ce document contresigné par le ministre de l’intérieur et affaires coutumières qui assumaient  son l’intérim alors qu’il séjournait à Lubumbashi dans  une mission de service.

De son côté, l’analyste politique le CT Ngoy Mwanabwanga a signifié ce mercredi sur la Radio Tayna que cela ne pouvait pas vraiment poser de problème. Le ministre en charge de l’intérieur a contresigné le document parce que le chef du gouvernement était à Lubumbashi. Et donc, c’était en raison de la continuité des affaires de la république.

Le FCC, de sa part, a manifesté son soutien au premier ministre Ilunga Ilunkamba. Dans sa déclaration, la coalition de Joseph Kabila qualifie d’anticonstitutionnel l’acte du président, celui de faire signer un vice du premier ministre un document contenant une décision délicate comme celle-là.

Le FCC compte même descendre dans les rues ce jeudi pour manifester son soutien à Ilunga Ilunkamba.

Notons que dans ces nominations, le général AMISI dit Tango Fort a été promu inspecteur des FARDC et a remplacé à ce poste le Général John Numbi.

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait