Accueil Actualités RDC : Bahati Lukwebo favorable à un dialogue FCC-CACH, LAMUKA et Société...

RDC : Bahati Lukwebo favorable à un dialogue FCC-CACH, LAMUKA et Société Civile

265
Image d'illustration : mediacongo.net

Bahati Lukwebo, le patron de l’AFDC-A demande l’organisation d’un dialogue multipartite FCC-CACH, LAMUKA et la Société Civile.

Selon lui, ce dialogue permettra de faire face à la crise politique et économique qui secoue la RDC ce dernier temps. Il plaide également pour la réduction du nombre des personnes qui composent le gouvernement.

Pour Bahati Lukwebo, la RDC a besoin actuellement d’un gouvernement qui aura pour mission : le redressement de la pente en vue de la bonne gouvernance, la stabilité, la croissance économique, l’industrialisation, l’attraction des investissements sur base des priorités et des besoins de la population…

C’est depuis ce 16 juillet que l’autorité morale de l’AFDC-A, Modeste Bahati Lukwebo a fait sa proposition.

A ce sujet, la Radio Tayna s’est entretenu avec l’analyste indépendant Jean-Claude Ngoy Mwanabwanga sur les incidences d’une telle proposition.

Jean-Claude Mwanabwanga est ici dans ce propos recueilli par John Tsongo :

 « Ce qui importe, c’est le résultat pour tout manager politique depuis le chef de l’état jusqu’au plus petit gestionnaire au niveau de la base. Cela, pour que le peuple pour lequel ils prétendent travailler parvienne à trouver son compte. »

A la question de savoir comment résorber la crise économique qui affecte les citoyens, l’analyste Jean-Claude Mwanabwanga estime que la Banque Centrale doit être alimentée.

« Qu’on puisse alimenter notre banque nationale pour permettre de juguler cette crise surtout avec cette histoire du taux de change qui bascule, qui tâtonne et patauge…

Qu’on sente quand-même un changement par rapport à la circulation des devises ainsi que par rapport à la monnaie nationale. Ce plan magique, je l’apprécie par rapport aux résultats de voir les devises circuler sur terrain et voir le taux des francs congolais diminuer. C’est ce qui va me permettre d’évaluer et d’apprécier la mouture du gouvernement. Si cela peut être possible, ça sera la bienvenue pour l’intérêt du peuple d’abord, sinon la wewacratie et la ruocratie ne pourra pas avoir d’excuses par rapport aux gouvernants. »

A cet analyste d’ajouter que la démarche de l’autorité morale de l’AFDC-A est une pure recherche de positionnement politique après avoir été longtemps rejeté et méprisé par ses pairs.

Par « wewacratie », il définit l’ensemble des groupes de motards qui ont souvent organisé des soulèvements populaires. Et la « ruocratie », c’est le mouvement spontané des manifestants populaires au niveau des routes à travers de barricade des voies et des rues.  

John TSONGO

Laisser une reponse

Votre commentaire
votre nom s'il vous plait